La chute I: La nuit mutante

 La nuit mutante

Chaque nouveau pas dans sa vie s’ouvrait sur une impression vertigineuse de vide, un sentiment d’effroi qui la happait. Ses nuits se peuplaient alors de spectres à têtes boursouflées. Elle se réveillait dans une chambre obscure avec près de son lit, penchée au dessus de son corps l’être sombre à groin de cochon. Il fallait avancer et avancer encore avec dans le bide cet incessant gargouillis de terreur et d’excitation. Avec à l’esprit, l’idée fixe d’une imminente chute sans fin dans un puits d’idées, de réflexions plus ou moins cohérentes.

La peur la torturait, lui liait la langue mais développait en elle des capacités insoupçonnées. Peu à peu, elle acquit la conviction qu’elle se métamorphosait. Ses mains étaient plus agiles, son cerveau plus vif, ses facultés d’adaptation au milieu plus élargies, sa compréhension du monde et du genre humain plus réelle. Peu à peu, elle acquit la conviction de devenir un être nouveau, d’un genre inconnu, une sorte de bête à venir… Elle se changeait en un être informe , au corps transparent, une sorte d’apparition , un passe-muraille à la volonté terrible…

Chaque nouveau réveil la trouvait plus petite, biscornue, et vide. La lumière pénétrait doucement dans la chambre, par morceaux, comme en lutte avec des ténèbres tangibles. Puis elle se levait, chaussait ses pantoufles et entrait dans son atelier.


2 Réponses à “La chute I: La nuit mutante”

  1. jeanstory dit :

    Wear憑t|capital t|big t|to|testosterone levels|testosterone|w not|longer|l|r|g|s|h|d|p|T|metric ton|MT|tonne} check out over-time, the top facts arise if you at a minimum be prepared for the theifs to. [url=http://www.voyoto.com/vetement-homme-c-13.html/]jeanstory[/url] jeanstory

  2. jeanstory dit :

    Friendships survive as each single great friend says bigger a small fineness throughout the several other. [url=http://www.voyoto.com/homme-c-1.html/]jeanstory[/url] jeanstory

Laisser un commentaire